ALBA

Alba Artiste
 
Alba-Clara HINOJOSA, est une artiste franco-mexicaine de 28 ans.
Fille d’un père musicien mariachi, et d’une mère professeure de philosophie, elle vit en France avec une double culture très riche. Après un bac littéraire, elle entame des études artistiques, au départ, spécialisée dans la sculpture sur métal.
Montant sa propre société de communication, elle finit par partir à l’aventure pendant plusieurs années.
Elle a l’occasion de découvrir beaucoup de métiers (chef de projet, community manager, doublure,  modèle, vendeuse, serveuse, standardiste, coordinatrice formation) et d’univers différents, affutant ainsi un peu plus chaque jour son inspiration.
Elle n'a jamais cessé de s'’intéresser à l’art. Sous différentes formes, différents supports, la création fait partie de son quotidien.
En 2013, elle compose, écrit et sort un premier EP musical, suivi d’un album en 2016, et continue la sculpture et la peinture.

 
Très tôt plongée dans la littérature et la poésie, elle apprend à pleurer sur des pages de Baudelaire, à nager dans les mots enivrants d’Isidore Ducasse, et à rêver une vie de voyage et de liberté dans les romans et poèmes de Kerouac.
Envahie par les guitares et autres instruments à cordes de son père, elle apprend vite que le Monde est bruyant. Mais quoi de mieux que de l’apprendre de façon mélodieuse ? Son enfance a été rythmée par des trompettes mexicaines, les vibrations des cordes vocales de Joan Baez, les refrains entêtants des Beatles et par des accords de basse de rock Indien.
Dans la peinture, elle a forcément aimé admirer et découvrir le travail et le personnage de Frida Kahlo, Diego Rivera, Orozco et Posada, portant fièrement le poids d’un héritage.
Souvent, son travail et ses couleurs s’inspirent des « murales » que l’on peut voir dans les rues mexicaines.

 
Un jour, petite, après avoir transformé une boite de pansements en prise électrique avec son père, elle se découvre une passion pour le bricolage et plus tard, pour la robotique. Elle commence à récupérer des pièces à la déchetterie, afin de les démonter et de les remonter en sculptures. Elle explore par la suite le travail de Jean Tinguely et s'en inspire.
Obsédée par le temps et l’absurdité de l’existence, ses projets tentent d'en parler.
Ses différentes expériences, ses rencontres, et sa longue bataille contre la maladie, lui permettent d’appréhender le Monde d’une toute autre façon qu’avant. L’inspiration qu'elle trouve est dans chaque chose, chaque scène. Elle aime donner un visage à la simplicité, aux choses de la vie quotidienne, dédramatiser l’existence et s'’interroger sur la place de l’Homme dans l’Univers.

 En 2019, elle rejoint le collectif des "Lézarts de la Bièvre".
Alba cherche à présent à faire découvrir son travail, à se rapprocher d’artistes, et à trouver les aides nécessaires afin de pouvoir continuer à créer et mettre en place de nouveaux projets.